Mardi 23 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Election Présidentielle de 2018 : Paris, la «Mecque» des candidats ?

La capitale française est-elle devenue « La Mecque » pour les candidats à la magistrature suprême du Mali ? Le ballet des candidats potentiels à l’élection présidentielle de l’année prochaine donne à croire que Paris est incontournable dans la course pour monter sur la colline du pouvoir.

Soumaïla Cissé, Moussa Mara, Dramane Dembélé, Modibo Sidibé, tous se sont rendus à Paris, la capitale de la République française, à la recherche de soutien. Ils mettent en branle les réseaux de lobbying pour obtenir des rendez-vous à l’Elysée et au Quai d’Orsay, siège du ministère français des Affaires étrangères. Des entretiens sont négociés avec les responsables politiques et ceux du monde économique. Le ballet de ces prétendants parmi d’autres à l’élection présidentielle donne l’impression que Paris est incontournable dans la course pour monter sur la colline du pouvoir. Il ne serait pas très exagéré de dire que la capitale française est devenue « La Mecque » des candidats à la magistrature suprême du Mali à l’exception de l’honorable Oumar Mariko de la Solidarité Africaine pour la démocratie et l’intégration (Sadi) et Soumana Sacko de la Convention nationale pour une Afrique Solidaire (Cnas Faso Hère). Ces derniers n’ont pas effectué ce petit pèlerinage à Paris.

Maïmouna  Berthé stagiaire

Source: Le challenger

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Limitation des mandats

23 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Paul Biya réélu: et maintenant?

23 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018