Jeudi 23 Novembre 2017
Event Pirogue

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Après le saccage de sa radio à Koutiala : Oumar Mariko porte plainte contre un proche d’IBK

La polémique autour de la radio Kayira de Koutiala ne faiblit pas. Dimanche lors d’une conférence de presse, Oumar Mariko, président du parti Sadi et promoteur des radios Kayira, a décidé de porter plainte contre un proche du président de la République qu’il accuse d’être à l’origine de l’attaque, il y a quelques jours, de sa radio.

Le parti SADI a organisé le week-end dernier successivement un meeting samedi et une conférence de presse  dimanche. Une mobilisation pour dénoncer « le saccage d’une de ses radios », à Koutiala où la population est divisée depuis la visite d’une délégation de certains ressortissants de cette ville venus à Bamako pour soutenir le président de la République, natif de la localité. Dénonçant une escroquerie, des habitants ont pris d’assaut les ondes de la radio pour dénoncer les visiteurs de Koulouba.  Le préfet de la localité a décidé de fermer cette radio pour « trouble à l’ordre public ».

Immédiatement, les journalistes ont demandé au tribunal administratif d’annuler la décision. Ce qui a été fait, mais voilà, impossible pour autant d’émettre en raison d’un refus des officiels. La semaine dernière, la radio a finalement pu reprendre ses programmes avant d’être attaquée par un groupe d’hommes. Certains étaient même munis d’armes blanches.

Oumar Mariko, le président du pardi SADI et député à l’Assemblée nationale, a fait part hier de sa colère sur les ondes de RFI : « C’est une milice qui a été montée, qui a annoncé qu’ils vont attaquer la radio, où il y a eu six blessés, dont un grave. Ce qui est inquiétant c’est qu’il y a, non seulement une montée de la violence, mais aussi c’est qu’il y a un déni de justice. Quand les responsables de l’administration refusent d’appliquer la loi, d’appliquer la sentence de la justice, on se pose la question de savoir où on va ».

Oumar Mariko accuse clairement un représentant local du parti au pouvoir d’être derrière le saccage de sa radio. Des proches de ce dernier démentent. Le parti SADI a porté plainte.

Source: L'Indicateur du Renouveau  

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Catalogne - la « demoncratie » en danger !

Suite à la violation du droit des Catalans à l'autodétermination et au coup d'état perpétré contre les dirigeants catalans démocratiquement élus, le Chef de village africain lance un appel à la raison en direction du pouvoir dictatorial ex-bagnole et averti qu'il ne tolère pas de désordre aux portes de l'Afrique. Arrêtez vos enfantillages antidémocratiques!!!

Lire la suite

Blog

 Marcel-M. MONIN : « La démocratie n’est pas gênante » 

Les sociétés « démocratiques » sont des sociétés dans lesquelles (entre autres) les principaux décideurs émanent directement ou indirectement de l’élection (1). L’élection donne ensuite une légitimité à celui qui doit son poste au vote et une légitimité  à ce que fera ce dernier (2). Elle le protège également -sauf exceptions - (soit en droit, soit en fait) des juges. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Indignation ou indignité ?

23 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Les pays africains face aux défis du changement climatique

23 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017