Vendredi 28 Juillet 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Logements sociaux : L’OMH expulse les mauvais payeurs

Une vingtaine d’occupants des logements ont été expulsés hier par l’Office malien de l’habitat (OMH) pour 12 mois et plus d’impayé. L’opération d’expulsion concerne plus de 300 bénéficiaires qui sont  en retard chronique dans le payement de leurs mensualités.

L’Office malien de l’habitat, à travers son département administration des logements sociaux, a ordonné  hier l’expulsion des mauvais payeurs au niveau des logements sociaux.  Les personnes visées cumulent plusieurs mois d’impayés. Avertis à plusieurs reprises de leur situation, une vingtaine d’occupants des logements sociaux se sont vus expulser hier à Tabakoro par des agents de l’OHM, assistés de policiers et d’un huissier de justice. Ces occupants, selon Salif Kodio, chef du département administration des logements sociaux de l’OMH, sont dans une situation chronique d’impayés. Il a affirmé que toutes les étapes avant l’expulsion ont été observées par son service.

“La première étape consiste à notifier l’impayé. La seconde c’est la relance. La troisième étape c’est l’avertissement par voie d’huissier.  La quatrième par message téléphonique et la dernière c’est la lettre de résiliation du contrat location-vente avec la demande de quitter le logement. Nous avons épuisé toutes ces étapes, il fallait donc passer à l’état ultime qui est l’expulsion puisque ces bénéficiaires occupent illégalement les logements”, a souligné M. Kodio.

300 familles bientôt à la rue

Pour le patron du département administration des logements sociaux, les 20 occupants expulsés aujourd’hui ne seront pas seuls. Des centaines d’autres qui ne sont pas à jour ont été déjà avisés.

“A la date du 31 décembre 2016, nous étions à plus 358 de bénéficiaires dans une situation chronique d’impayé Cette situation a évolué. De plus d’un milliard de F CFA d’impayé, on est aujourd’hui à 900 millions de F CFA. L’opération d’expulsion se poursuivra tant que des bénéficiaires continueront à cumuler des mois”, a prévenu Salif Kodio. Et d’ajouter que les logements libérés seront réattribués  par le ministère en charge de l’Habitat.

Les expulsés occupaient notamment les logements des programmes de 1180, 740 et 759 logements. L’OMH envisage de déclencher une procédure contre eux pour le payement des mois passés dans les logements.

Maliki Diallo

Source : L'Indicateur du Renouveau 21 Avr 2017

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Réfugiés économiques... ou de guerre

27 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Guinée: vers un troisième mandat d'Alpha Condé?

27 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017